Le cri de la carotte

Un Cri de la carotte à écouter sur France Inter 😀

Si tu ne fais pas partie des gens qui pensent qu’une vache et une carotte c’est la même chose, si tu penses qu’il « est grand temps de revendiquer haut et fort l’abolition des pratiques qui causent les plus grands torts aux animaux : l’élevage, la pêche et l’abattage », participe à la Marche pour la fermeture des abattoirs.

« La Marche pour la fermeture des abattoirs a pour ambition de provoquer le débat, de faire réfléchir à la place que nous accordons aujourd’hui aux animaux et à celle qui pourrait être la leur demain. »

  • Onivlas Brony

    Vous enchaînez les pages en ce moment, par quoi-donc êtes vous inspirée ?

    • IV

      J’ai entendu des omnivores sur France Inter.

  • IV

    « les humains », c’est masculin aussi 😛

  • IV

    J’ai supprimé aucun commentaire, tu dis des conneries 😀

  • IV

    Je me rends pas trop compte car j’ai un bloqueur de pub (d’ailleurs, qui sont ces gens qui n’en ont pas??), mais je fais attention aux mots clés pour éviter ça justement, visiblement ça marche pas à tous les coups.

  • IV

    C’est marrant, quand j’écris un article, souvent, dans les commentaires, il y a quelqu’un qui me laisse un com exactement comme si j’avais pas écrit l’article.

  • IV

    C’est étonnant!

  • IV

    Mais qu’est-ce tu racontes, j’ai validé tous les coms! soit tu as un problème avec ton navigateur, soit tu racontes des conneries!

  • Vlavv

    « Tout dépend de ce que l’on appelle sensibilité »
    Tout est là. Il n’y a simplement pas de rapport entre la sensibilité (douteuse) des plantes et celle des animaux (qui est analogue à la nôtre). Au moins le terme « sentience » évite ces ambiguïtés.
    Bref, c’est un peu comme si lorsque l’on parlait des victimes (humaines) de bombardements, quelqu’un se la ramenait en disant que les plantes stressent aussi quand on les grignotent et qu’on n’en fait pas tout un plat.

    • IV

      Justement, moi j’en fait des plats, très bons d’ailleurs.

  • Sylve

    Je suis végétarienne et je crois aussi qu’il existe une sensibilité chez les plantes (moins développée que celle des animaux), mais comme IV le précise dans cette planche (il faut tout lire ;D) le meilleur moyen d’épargner les végétaux est de ne plus manger d’animaux, puisque la quantité de végétaux utilisée afin de nourrir tous les animaux d’élevage dépasse largement celle que l’on consomme directement !

  • IV

    On va monter une asso pour la préservation des congélateurs ^^

  • Harry Thmétique

    J’entend soucent se délire des plantes qui souffrent, sauf que au final ce n’est pas la plante en elle même que on mange généralement mais les fruits.
    Si ont devait comparer c’est comme si on mangé le placenta chez les mammifères après l’accouchement, la mère (plante) est épargnée et le bébé (graine) est soit épargnée soit avalé (et souvent intact une fois chiée). Les rares plantes que l’on mange en entier sont tout ce qui es salades et choux.
    Du coup sa sensibilité n’a aucun impact sur notre choix.
    (De plus le fruit est fabriqué par la plante « pour » disséminer les graines, certaines graines ont même besoin d’être digérées pour germer, alors que manger un animal ne l’aide pas à vivre)

    • IV

      Note bien cependant que la phrase que les carnistes disent le plus souvent c’est le cri de la carotte, qui est un légume racine. C’est plus rare qu’ils parlent du cri de la tomate, quasiment jamais du cri de la fraise, et absolument jamais de celui de l’animal bien sur^^