Journée sans viande: ATTENTION AUX CONSEQUENCES

Si vous ne comprenez pas la chute de cet article, je vous envie un peu: c’est que vous n’avez pas lu la Tribune intitulée Pourquoi les véganes ont tout faux publiée dans Libération, signée par Paul Ariès, Frédéric Denhez et Jocelyne Porcher.

Par IV, il y a

Le cri de la carotte

Un Cri de la carotte à écouter sur France Inter 😀 Si tu ne fais pas partie des gens qui pensent qu’une vache et une carotte c’est la même chose, si tu penses qu’il “est grand temps de revendiquer haut et fort l’abolition des pratiques qui causent les plus grands Lire la suite…

Par IV, il y a

Le véganisme, c’est pas compliqué.

La dernière réplique est un clin d’oeil à Robert Bidochon, de Christian Binet. J’aimerais tellement voir Les Bidochon se mettre au véganisme comme ils se sont mis à l’écologie ! Ca m’intéresserait de savoir les trucs les plus bizarres qu’on vous a proposé de manger/ne pas manger du fait que Lire la suite…

Par IV, il y a

Pourquoi les gens continuent à manger des animaux

Bref, tout ça pour dire que je ne crois pas que la libération animale passera par les changements individuels… Cliquez sur l’image pour acheter le livre sur la boutique de L214. Au fait, le 1er mars débute un MOOC intitulé “développer sa pensée critique” sur France Université Numérique. Je l’ai Lire la suite…

Par IV, il y a

Cruauté à l’abattoir de Soule, Pays Basque

Personnellement, je viens de manger un gratin de patates et ça va très bien. Pour en savoir plus sur l’actualité de l’abattoir de Soule, visitez le site de L214. D’autres dessins sur le même thème: Abattoir d’Alès: les abattoirs c’est pas beau L’horreur dans les abattoirs?

Par IV, il y a

Abattoir d’Alès: les abattoirs, c’est pas beau.

Pour en savoir plus, et soutenir L214, cliquez sur l’image ci-dessous: Lire la lettre ouverte de Jean-Pierres Garrigues.   Achetez mon livre en passant par ce lien (je touche une com):   Ou alors chez un vrai libraire, qui sera content. Ou sur le site de l’éditeur aussi. Enfin, démerdez-vous.

Par IV, il y a