Comment se supplémenter en B12 ?

Publié par IV le

b12

nota bene: le dessin ne dit absolument pas que les animaux sont supplémentés en B12 POUR supplémenter les humains (j’ai découvert récemment que certaines personnes avaient cette interprétation du dessin). Voici quelques documents sur la supplémentation des animaux en B12 (de façon générale, n’hésitez pas à vous référer directement aux docs des filières).

Sources:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25171056 “Supplementing lactating dairy cows with a vitamin B12 precursor, 5,6-dimethylbenzimidazole, increases the apparent ruminal synthesis of vitamin B12.”

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23312998 “Effects of cobalt supplementation and vitamin B12 injections on lactation performance and metabolism of Holstein dairy cows.”

https://novalait.ca/fiches-de-projets/production-laitiere/acide-folique-vitamine-b12-chez-vache/

“le supplément combiné d’acide folique et de vitamine B12 n’a pas eu d’effet sur la production de lait. Il a réduit la perte de poids et d’état de chair en début de lactation, a diminué de 3,8 jours la première saillie chez les multipares et augmenté de 73% la concentration en vitamine B12 dans le lait.”

Les carences dans leurs rapports alimentaires du bétail avec la pathologie animale

“Quand on eut précisé l’origine tellurique des carences on a été amené à considérer quelles étaient les teneurs minima en cobalt du sol qui pouvaient être considérées comme dangereuses”
En général, des sols contenant moins de 2 millionièmes de cobalt sont considérés comme dangereux.
Certains chercheurs ont trouvé que, sur dès sols contenant 3 à 4 millionièmes, les moutons sont atteints de carence.”

Influence de l’alimentation et du mode d’élevage sur les teneurs en vitamine B12 de la viande bovine et ovine.

“Ainsi le mode d’élevage et l’alimentation ont une influence
significative sur les teneurs tissulaires en vitamine B12.
Cette influence semble être prioritairement le reflet des
apports de cobalt”

Besoins vitaminiques des ruminants

“l’évolution des techniques d’élevage et d’alimentation rend plus aléatoire le niveau des apports et parfois des synthèses ruminales, alors que les
besoins et surtout les recommandations augmentent nettement avec la productivité accrue des animaux, avec le souci d’une prévention plus rigoureuse imposant de plus grandes marges de sécurité, avec la nécessité de garantir les plus hautes qualités gustatives et nutritionnelles des
productions animales (lait, beurre, viande) invitant à en réhausser les teneurs vitaminiques.

La vitamine B12 chez la truie gravide : faut-il en actualiser le besoin?

Des OGM derrière le discret business de la B12 Article d’Emilie Veyssié pour GlobalMag

Nutrient requirements of fish

Les vaches ont besoin de vitamines B; vrai ou faux?

Calcibooster (lien mort)

Commander ici de la B12 pour vaches laitières.

Incidence de deux niveaux d’apports en vitamines sur les performances du poulet de chair

Vitamines : quelles recommandations pour l’alimentation des porcs ?

Vitamines: rôles et besoins dans l’alimentation du porc.

Vente de B12 à destination des animaux d’élevage: Vialfrance, Flexfeed Multivit, Flexfeed Hepa, MS Extase Complete, sur Alibaba (mdr), feed

Pour en savoir plus sur la façon dont les omnivores se supplémentent en B12 et le concept d’animaux emballages, lisez cet article des cahiers Antispécistes. Veuillez noter que cet article fait l’objet d’une controverse, à laquelle l’auteur a répondu.