Les végétariens, ça mange que du gazon.

Des chercheurs de l’université de Yalvard, ont récemment découvert une pathologie étonnante qui toucherait les personnes déjà atteintes de végéphobie. L’équipe s’est appuyée sur une constation que le végétarien lambda a pu faire: le végéphobe, quand il est confronté à un végétarien et plus encore à un végétalien, finit inévitablement par lui dire: « Bah tu manges que de l’herbe alors », ou « va brouter et laisse moi manger mon steak », ou encore « t’es végétarien donc tu manges du gazon », etc.

D’après les chercheurs, il est possible que les végéphobes ne disposent pas des capacités cérébrales nécessaires pour détecter un plat végétalien. Ainsi, ils ont découvert que beaucoup d’entre eux avaient une perception très particulière de leur environnement, probablement vue à un défaut de vision.

S’appuyant sur les tests de détection du daltonisme tels que:


Les chercheurs ont mis au point ce test très performant:

La figure 1 représente du gazon. La figure 2 représente des plats 100% végétaliens.
Les test se sont déroulés ainsi: le chercheur contrôlait la capacité visuelle générale du sujet, lui posait quelques questions de culture générale, et lui présentait ensuite ce test. Voici un exemple d’entretien:

-Chercheur: Que mangent les végétariens?
-Sujet: De l’herbe!

-C: Que voyez vous sur la photo de gauche?
-S: Du gazon!

-C: Et sur la photo de droite?
-S: Du gazon!

-C: Percevez vous une différence de couleur entre les deux photos?
-S: Non! c’est du gazon!

-C: Percevez vous une différence de forme?
-S: Nan! c’est du gazon! c’est ça qu’y mangent les végétariens!

Dans un tel cas, le daltonisme bigleux est avéré.
A l’issue des tests il apparaissait de plus que le daltonisme bigleux était le plus souvent doublé de crétinisme alpin.

Ces test sont fiables et sans danger, vous pouvez les faire passer à des personnes de votre entourage pour détecter la maladie. Un traitement est en cours d’élaboration pour soigner cette terrible affection.

Les chercheurs remercient spécialement Vegansfield et la Société Vegan pour la fourniture de photos de plats végétaliens, sans lesquelles l’élaboration du test n’aurait pas été possible.