• Neariane

    Tss Tss tss, t’es pas gentille 😉
    A quand le tour « comment être un bon végétarien? » pour pointer le paradoxe du végétarisme par rapport au végétalisme?
    Puis « comment être un bon végétalien? » pour pointer le paradoxe du végétalisme par rapport au « véganisme » (je ne sais pas si le terme existe)?
    Là c’est bon pour moi, je suis végétarienne mais bon, je suis maso, j’ai envie de me faire tacler sur l’illogisme de mon attitude (c’est grave docteur?)

  • Natalie

    Tout est dans le « rien » au lieu du « lien »…

  • Sophie

    Bonjour! Je voulais te demander ce que tu penses des véganes qui nourrissent leurs animaux de compagnie « carnivores » avec de la viande/des croquettes de viande?
    Je constate que c’est le cas de la plupart des véganes malheureusement! Je trouve leur position totalement hypocrite!
    Je te suggère l’idée d’en faire une petite BD, pour leur clouer le bec! (si tu es de cet avis bien sûr!)
    Bonne journée!

    • IV

      C’est pas un sujet évident. Je pense qu’on devrait éviter de financer les industries de la viande, même indirectement en achetant des croquettes qui ne sont rien d’autre que des déchets de l’industrie agroalimentaire et notamment des abattoirs. Par contre, les croquettes végé coûtent très cher, et c’est pas normal. je comprends que des gens puissent ne pas avoir les moyens d’acheter ça, et vouloir quand même sauver des chiens et des chats par exemple. Par contre y’a un truc avec lequel je suis pas d’accord c’est ceux (végé ou pas) qui disent qu’on ne doit pas donner de croquettes végé à un chien ou chat car « ça correspond pas à sa nature ». Ça veut rien dire, ce sont des animaux domestiques, du moment qu’on leur donne des croquettes, c’est plus dans la « nature » du chien ou du chat. Ce qui est essentiel c’est de savoir si c’est bon ou pas pour lui, et il semble que les croquettes végés soient OK pour les animaux.

      • Fred-Fred

        J’ai lu souvent que les chats ne peuvent pas être « végétalisés » sans conséquences graves pour leur santé – ce qui ne serait pas le cas pour les chiens. Le site de la PETA indique qu’il existe des nourritures vegan pour chats, mais c’est bien plus compliqué que pour les chiens. D’ailleurs dans les magasins vegans je ne pense pas avoir déjà vu de la nourriture pour chats – mais pour chiens, bien.
        Dans un « sanctuaire d’animaux d’élevage » j’ai vu qu’ils avaient des chats mais je pense que ces derniers se nourrissaient principalement des produits de leur chasse. Par contre ils avaient une attitude intéressante vis-à-vis des oeufs de leurs nombreux oiseaux: en gros la plupart du temps, les poules mangent leurs propres oeufs, pour regagner une bonne partie des minéraux etc. qui ont été consommés. Le reste, c’était pour les cochons, qui apparemment en raffolent.
        Bref, chez moi, j’ai des lapins (pas de doute, ils sont vegan, quoi qu’il faut quand même lire les étiquettes si on leur donne des granulés!) – au grand dam des « vrais » vegans.

      • Liliana

        Je doute que l’on voit ou réponde à mon commentaire vu la date de parution de cet article, mais je trouve que c’est assez extrémiste de donner de la nourriture végan à un chien ou chat par exemple :/. Désolée mais imposer vos habitudes alimentaires à un animal qui n’a strictement rien de demander ce n’est pas ce que j’appelle aimer les animaux (comme quoi tout est relatif), au final ces végan ne valent pas mieux que les omnivores. C’est égoïste et contradictoire avec ce que vous prétendez défendre. Si ces végan allaient réellement jusqu’au bout de leurs convictions, ils ne prendraient tout simplement pas d’animaux de compagnie .

    • Gérard Suzuky

      Pour info, j’ai adopté mon chat avant de virer végane, comme des gens ont pu avoir des chaussures en cuir avant d’également devenir végane.

      De la même façon que jeter ses chaussures avec dégout ne va pas rendre la vie à la vache, je devrais faire quoi, l’euthanasier humainement, l’abandonner ou conserver mes responsabilités jusqu’à la fin de sa vie parce que c’est une personne dont j’ai envie et je peux m’occuper après l’avoir adopté en refuge ? Donc elle est où l’hypocrisie ? « Surtout être sans reproches » hein?

      Même si a la base, je réfléchit à « m’acheter des Ami » pour déjà voir si un mix lui conviendrait avant de le faire évoluer complètement (IV se rappellera sa propre anecdote avec une connaissance à elle, dessiné sur son ancien blog). Et si je devais adopter ensuite un animal, le prochain ne serait probablement pas carnivore.

      Et oui, je suis aussi de l’avis théorique (un merveilleux pays, la théorie) que quitte a donner des croquettes, si tout les besoins sont comblés, autant passer au végé. Ce pas-là est limite plus dur à oser franchir (parce que je l’aime beaucoup ma boule de poil et que je veux pas qu’il lui arrive des bricoles…) Avoir peur de faire le pas pour quelqu’un d’autre que soit est-il tellement condamnable ?

      Donc les jugements pris à la va-vite….

      • natalie

        Moi, ce qui me choque un peu, c’est le concept de la défense des animaux, de leur vie, et de trouver normal qu’on « achète » ou adopte ou gère la vie d’animaux domestiques (en les nourrissant végé ou pas peu importe à ce niveau de la discussion). Vous leur avez demandé leur avis ? Parce que si j’ai bien compris le concept originel des végan c’est bien le respect de la vie animale, qui ne s’arrête pas uniquement à son devenir consommable ?

      • IV

        Aucun vegan à mon avis ne trouve normal qu’on achète des animaux domestiques, il y a pas mal d’assos qui se battent contre ce commerce. Par contre, il y a bcp d’animaux abandonnés qui moississent dans les refuges, qui sont tués s’ils ne trouvent pas d’adoptant, et donc heureusement qu’il y a des gens pour les adopter.

      • Eresh

        Par contre pour le furet les croquettes vegane c’est du meurtre.
        Insulinome assuré en 2 ans chrono.
        Donc là l’hypocrisie c’est de prendre un animal pour lui sauver la vie en lui offrant une mort douloureuse par cancer?
        Pour les chats certains réagissent très mal au croquettes vegan.
        Les chiens eux on l’air ok pour les supporter.
        Personnellement je suis vegan mais la solution je ne prétend pas l’avoir.

      • IV

        Moi non plus.

      • Eutherpe

        Pour ce qui est de l’argument « c’est plus naturel » je pense qu’il n’est pas valable étant donné qu’un chat ou un chien dans la nature ne mangera jamais une vache, mais de petits animaux. Et un chat mange en général l’estomac des rongeurs, car il contient des graines « prédigéré » car brut c’est indigeste pour lui. Maintenant, je comprend qu’on se pose la question, et puis les chats sont très sujets aux allergies contrairement aux chien qui supportent très bien une alimentation sans viande, c’est le principal soucis avec les croquettes végé.
        Il faut essayer au cas par cas, le mien les adore et les supporte très bien.
        L’adoption, si tu as le choix entre prendre un animal chez toi ou le laisser mourir dans la rue, pour moi le choix est vite fait. Mon chat serait surement mort à l’heure qu’il est, il était à la rue, c’est un vieux chat visiblement et il avait des soucis de santé (notamment une grosse infection à la bouche, il n’a plus de dent presque donc il n’aurait pas pu se nourrir seul).

      • Umi Park

        « Et un chat mange en général l’estomac des rongeurs, car il contient des graines « prédigéré » car brut c’est indigeste pour lui »: je donne des graines de courge bio à mon chat, et il les digère très bien; les graines de courge sont un vermifuge naturel; au début j’ai donné 4 graines dans ses croquettes, qui sont restées au fond de la gamelle; j’ai renouvelé en brisant les graines en 2, il a continué un peu à les éviter, puis finalement, une fois qu’il les a goûtées, eh bien il les adore! Si bien que je lui donne de 10 à 20 graines quotidiennement, je les casse en 2, il a + facile à les manger. Quand j’oublie les graines de courge, il est pas content, il boude ses croquettes ! Il adore aussi la roquette, les fanes de radis et les queues d’épinard frais 😉

      • Sophie

        Peut-être alors ne lui sauve pas la vie?
        De toute façon c’est ça ou ce sera d’autres animaux qui mourront pour lui…

      • Gérard Suzuky

        Tout à fait il est hors de question pour ma part d’acheter.

      • Sophie

        C’est vrai, heureusement qu’il y a des personnes bienveillantes pour recueillir ces êtres malheureux dans les refuges…

        Mais! moi, j’ai un doute sur la vraie motivation de ces personnes. Est ce que au fond elles n’adoptent pas pour leur bon plaisir, sous couvert d’acte altruiste?

      • Jean

        Posez vous toutes les questions que vous voulez. L’altruisme n’est-il pas une forme d’égoïsme, de nombrilisme… Et alors ? Condamnons cet altruisme suspect ? Je crois qu’il y a d’autres combats à mener.
        Si un omnivore devient végétarien parce qu’il prend conscience qu’il mange des animaux qui ont souffert, je trouve que c’est un progrès et je n’est pas envie de lui dire que c’est un peu facile parce qu’il mange des œufs, du lait… Un végétarien qui devient végétalien, je dis bravo, et je me fout de ses motivations profondes s’il me dit être soucieux de la cause animale et qu’il milite en plus… Un végétalien qui devient végan, je l’admire un tantinet et l’envie de savoir mettre ses actes en accord avec ses convictions et ne vais pas le traiter d’hypocrite parce qu’il nourrit son chat avec de la viande ou des produits d’origine animale… Le végan qui arrive à entrainer derrière lui d’autres personnes est hautement subversif et en bien meilleure position pour débattre de questions éthiques ou morales avec les partisans du status quo, parce qu’il est conséquent. Mais personne n’est parfait, on ne peut être tenu pour responsable de tous les maux du monde parce que l’on n’a choisi ni de venir au monde ni dans ce monde tel qu’il est. Cela ne nous dispense pas de le transformer bien au contraire mais je doute que ce soit constructif de chercher l’imperfection chez le voisin ou de vouloir faire une forme de concours dans ce domaine. Soyons humble aussi… nous savons tous ce qu’il en coute en terme de souffrance animale concernant toutes les molécules utilisées en médecine faut-il se fustiger de les consommer lorsque nous sommes malades ?
        Il y a des priorités même s’il est légitime de chercher à être conséquent ne devenons pas des refouloirs.

      • Gérard Suzuky

        Encore une fois, je ne l’ai pas « acheté » mais sorti d’un refuge où il restait plutôt caché dans l’ombre à une époque où j’étais omnivore. Et déjà là, je ne le considérais pas comme un « bien », hein. Outre avoir un grand appartement, j’ai profité d’avoir déménagé pour le travail pour faire en sorte de pouvoir lui permettre de sortir faire sa vie et s’amuser.

        On a d’abord fait connaissance, s’il avais été complètement rebuté par moi au lieu d’être intrigué comme il l’a été, je ne l’aurais pas embarqué « de force carjleveutrolétrobo », donc oui il au moins eu le droit de me rejeter à la base, ce qu’il n’a pas fait, plutôt l’inverse. Et de surcroit, j’aimerais préciser qu’il était déjà adulte, de la caste des plus communs qui soient, donc parti pour rester dans ces conditions.

        Donc le concept original c’est quoi ? je respectais suffisamment sa vie pour le laisser se faire euthanasier ou je lui offrais un espace à lui que j’ai pu agrandir encore ensuite?

      • Sophie

        « parce que je l’aime beaucoup ma boule de poil et que je veux pas qu’il lui arrive des bricoles… » Oui parce que TU l’aimes, comme tu dis. Voilà le problème, tout est toujours ramené à vous. Est ce que tu aimes autant les animaux de boucherie qui finiront en croquettes? Non, moins je suppose… ce qui est normal puisqu’elles sont invisibles.
        Le souci c’est que vous pensez prioritairement à VOS intérêts, et pas à ceux des animaux dans leur généralité.
        Si ton petit chat se trouve dérangé quelques jours car son corps doit s’habituer à une nouvelle alimentation, n’est-ce pas beaucoup moins grave que les animaux qui vivent en ce moment dans les élèvages et attendent que leur heure sonne?

  • Gudule

    Comme la folle qui va chercher la viande dans la poubelle des aabatoirs c’est moi, je me permets de donner mon avis …

    Je suis contre la repro, je suis contre le fait même d’avoir des animaux domestiques. Mais je travaille dans un refuge (pour lapins!) et je constate chaque jour qu’il y a tant d’êtres qui n’ont rien demandé , et je veux les aider si je le peux.

    Au début , je n’ai adopté que des lapins. Ils sont herbivores, c’est pratique 😀
    (Sauf quand ils viennent me voler ma carotte dans mon assiette mais c’est une autre histoire !)

    Puis, j’ai eu la possibilité d’adopter des chiens. Et j’ai trouvé dommage, même speciste , de refuser de les adopter sous prétexte qu’ils sont carnivores.

    Je me suis donc tournée vers les croquettes VG.
    Je me suis renseignée , j’ai lu des livres, j’ai discuté avec énormément de gens (et je continue), bref, j’ai réfléchi.

    Et je me suis détournée des croquettes VG , des croquettes tout court en fait (pas du tout pour la raison du « naturel », la nature ça existe pas, t façon)

    Comme dit plus haut, je récupère gratuitement les déchets carnés qui devraient finir à l’incinération.

    J’estime que de cette façon, je ne participe pas financièrement à l’abbatage même si oui, j’en suis dépendante. Je ne paye pas d’entreprises, je ne suis pas cliente, je me contente de récupérer ce qui va finir à la poubelle. Nous sommes en partenariat avec des refuges qui font de même, afin de que nombreux chats, chiens et furets puissent être nourris gratuitement et que l’argent puisse ainsi servir à d’autres frais , les sauvetages , les soins, les adoptions.
    Pareil de mon côté , j’utilise mon argent pour agir directement dans les sauvetages et compagnie, plutôt que pour acheter des croquettes VG.

    est ce que j’ai raison ? Aucune idée.
    Est ce que je conseille aux gens de faire comme moi ? Non.
    Est ce que ça fait de moi une horrible végane ? Bah peut être.

    C est juste la solution que j’ai trouvé, idem pour les refuges en question, et je n’ai pas l’impression d’être une grosse malade. Même si je me rends bien compte qu’éthiquement, c’est discutable.

    • Umi Park

      Bonjour Gudule,

      J’apprécie beaucoup votre engagement pour les animaux non-humains, merci pour eux !

      Je comprends que vous cherchiez une solution peu coûteuse pour nourrir vos chiens, mais je crains que la solution que vous avez choisie soit basée sur une grosse erreur. Aussi j’aimerais vous communiquer certains faits:

      Les chiens domestiques ne sont pas (ou plus) carnivores, mais omnivores.

      En effet suite à leur domestication qui remonte à la Préhistoire (les plus anciens restes de chien domestique sont vieux de 33 000 ans), et suite à la sédentarisation et l’apparition de l’agriculture, les chiens ont développé la capacité à digérer l’amidon. Le chien domestique est donc, tout comme le porc et l’humain, omnivore, i.e. leur système digestif est flexible et leur permet de s’adapter à ce que leur offre leur environnement.

      Si vous nourrissez vos chiens de croquettes issues de l’industrie agro-alimentaire, que ce soit des classiques bas de gamme (farine de céréales OGM, farine de déchets d’animaux malades gorgés d’antibiotiques, sucre, lait, additifs chimiques) ou des haut de gamme (70% de protéines animales issues de viande fraîche de poulets élevés en plein air et 30% de végétaux variés, légumes, fruits et herbes), ou des croquettes vegans (à base de maïs, de riz et de protéines de pois et de patates), ils s’adapteront.

      Si vous nourrissez vos chiens de déchets frais de cadavres d’animaux malades gorgés d’antibiotiques, ils s’adapteront. Ils (sur)vivront, mais à quel prix ? Au prix de leur santé ! Sans le vouloir, vous êtes en train de les empoisonner, comme sans le vouloir, nos parents nous ont empoisonnés avec la « viande » et charcuteries quotidiennes, le lait et produits laitiers quotidiens, les aliments raffinés, le sucre, le café.

      Si vous nourrissez vos chiens d’aliments frais sans aucune chair animale, ils s’adapteront… seront en meilleure santé et vivront plus longtemps ! OUI une alimentation végétarienne est parfaitement possible pour les chiens, et même souhaitable !

      http://liberationanimale.com/2011/04/02/des-chiens-et-des-chats-vegetariensvegetaliens/

      Une vidéo surprenante, démonstrative, très instructive, et très touchante:

      https://www.youtube.com/watch?v=XPpidyjNAJc&index=16&list=LLuayTfe-RlsZjxEGaLcFZIQ

      Je comprends que vous n’aurez pas nécessairement envie d’effectuer le même choix que André Benoît (le brave homme de la vidéo), car préparer du riz et des légumes en plus grosse quantité demande un peu d’organisation, et les aliments bio sont plus coûteux.

      Mais il me semble que si vous donnez du riz complet, des légumes et des fruits non-bios, ce sera toujours mieux que les déchets toxiques des cadavres d’animaux malades dû à l’élevage industriel qui, s’ils sont gratuits aujourd’hui, vous coûteront chers demain en termes de soins vétérinaires, mais aussi de souffrances, qu’ils vont à coup sûr occasionner.

      Je suis d’ailleurs extrêmement surprise qu’un (ou des) abattoir(s) accepte(nt) de vous donner des déchets destinés à l’équarrissage. Je pense que c’est illégal, comme il me paraît illégal d’aller récupérer ces déchets. A ma connaissance seule la société d’équarrissage est autorisée à récupérer ces déchets. Il y a des risques sanitaires.

      Les croquettes vegans bio pour chiens peuvent se trouver à 3,30€/kg, vous trouvez ça cher ? Je ne sais pas combien de chiens sont sous votre responsabilité, mais si vous les avez adoptés, c’est un peu comme vos enfants désormais non ?

      Je suis sensible à cette question étant moi-même confrontée au problème, et cherchant la solution la plus judicieuse et la plus adaptée pour mon chat adopté il y a 6 ans 1/2.

      Ne pensez-vous pas que les chiens, et les animaux domestiques en général, ne devraient pas être considérés comme des stations de recyclage des différents déchets toxiques de l’industrie agro-alimentaire, surtout lorsqu’on est soi-même vegan ?

      Désolée pour le pavé, mais lorsque j’interviens dans des commentaires, ce n’est jamais ni pour flatter ni pour blâmer gratuitement, mais j’essaye d’apporter des informations et des réflexions qui permettent de réfléchir un peu plus… enfin j’espère 😉 MERCI

      • Gudule

        Merci infiniment pour votre réponse 🙂
        (C est agréable de ne pas être traitée de folle pour une fois !)

        Malheureusement , dès le premier paragraphe , en tant que femme d’archéologue, je suis en désaccord.

        Le chien n’est pas devenu omnivore, pas plus que nous.
        Je pensais également qu’après des milliers d’années à manger nos restes , restes constitués majoritairement de céréales effectivement , le système digestif du chien avait évolué pour lui permettre la digestion de l’amidon, mais c’est faux : de manière générale , le système digestif n’évolue pas, ou très tres peu.

        De même , on pourrait croire qu après des milliers et des milliers d années à boire du lait , l’être humain devrait maintenant le digérer ? Et bien c’est faux , nous ne possédons toujours pas l’enzyme qui permet sa digestion.

        Maintenant , des milliers et des milliers de personnes boivent du lait tous les jours sans savoir qu’ils ne le digèrent pas , et ils s en portent très bien.
        Je peux donc tout à fait admettre que malgré le fait que les chiens ne digèrent pas les cereales et possèdent un intestin trop long et trop acide pour assimiler correctement les proteines végétales , de nombreux chiens soient végétariens et s en portent tres bien.

        D où le fait que je ne peux pas assurer que ce que je fais est juste , est bien, est bon.

        Mais jusqu à maintenant, tous les arguments que j’ai pu voir sur la capacité des chiens à s’adapter à un régime végétariens m’ont laissées perplexes.

        Tres certainement qu’après les deux louloutes qui sont sous mon toit actuellement , je recommencerai à ne m’occuper que de lapins, là au moins je suis sûre de faire les choses correctement , tant sur le plan de leur digestion que sur le plan éthique.

  • Neariane

    Non, non je ne réponds pas à la bourre 😉
    Je voulais dire que le végétarien continue le lait et les oeufs (et le miel) tout en sachant que du point de vue du bien être animal c’est franchement moche, et tout en sachant qu’il ne saute pas le pas avec la même hypocrisie que l’omni qui sait comment « vivent » les animaux qu’il mange.
    Le végétalien ne mange pas de produits animaux mais porte du cuir, avec la même hypocrisie de savoir que le cuir c’est un animal mort pour lui, pour son confort.
    Mes phrases sont bizarres et mon esprit tortueux…

    • Iméon

      là ou il y a paradoxe c’est quand la personne VGR le deviens pour sauver des animaux. Mais voilà, ce n’est pas la seule motivation. Vous pouvez avoir une personne qui deviens VGR pour l’écologie, pour être en meilleurs santé, ou pour autre chose que sais-je encore.. dans ce cas là je ne voit pas de paradoxe.

  • Sidious

    Ben je te recommande la page facebook « Rêvolution Végétale ». Ils sont plutôt favorables aux croquettes veganes, et c’est assez convivial comme communauté.